Depuis l’arrivée des premiers esclaves sur l’île caribéenne au XVIe siècle, Cuba et le continent africain sont étroitement liés. On estime à plus de 1 400 000, le nombre d’hommes et de femmes emmenés de force dans les plantations de sucre. L’influence des peuples d’Afrique est venue nourrir la culture cubaine. La musique a connu de multiples mélanges ; elle a ensuite retraversé l’Atlantique pour faire vibrer les pays africains. Ils ont immédiatement adopté les rythmes cubains combinés aux sons traditionnels du continent. Le style afro-cubain est né ! Il se répand au Congo, en Guinée, en Côte d’Ivoire, au Sénégal ou encore au Cameroun. L’art afro-cubain se développe au sens large et les œuvres d’art sur l’île prennent un air africain.

L’art africain : une inspiration pour les peintres cubains

L’Afrique à Cuba

La culture africaine a pris une grande place dans la construction de la société cubaine. De nombreux rites et célébrations ont été importés par les esclaves d’Afrique entre le XVIe et le XIXe siècle. Les mouvements africains de base se sont mêlés aux pratiques cubaines traditionnelles. La religion semble être le domaine qui a le plus bénéficié de ce mélange. Pendant la colonisation, les esclaves devaient ruser pour vénérer leurs divinités, laissant croire qu’ils priaient les Saints de l’Église catholique. La religion afro-cubaine est symbolisée par des couleurs vives, représentant des Dieux. Ces mêmes tons vifs sont repris sur les peintures africaines traditionnelles et sur les tableaux cubains. Après la révolution de 1959, les dirigeants athéistes ont encouragé l’ouverture à tous les groupes religieux sans distinction. Les religions d’origine africaine ont pu alors s’exprimer librement. Les racines du continent africain ont influencé l’art cubain dans sa globalité (peinture, musique, danse, etc.), mais aussi dans la manière d’aborder la réalité, la vision de la vie et de la mort. L’art naïf cubain, très répandu et apprécié sur l’île, a largement été inspiré des peintures naïves africaines.

L’évolution de l’art africain

Pendant longtemps, l’art africain a été réduit aux masques et aux statuettes, mais aujourd’hui, les spécialistes affirment que l’art contemporain africain a pris une ampleur impressionnante. Il est activement recherché par les marchands d’art et dégage l’image d’un style chic et raffiné. Il est exposé dans les plus importantes villes du monde et sa notoriété est grandissante. Les artistes africains sont de plus en plus reconnus et séduisent un public toujours plus large.

L’art afro-cubain : quel est le marché ? 

Le mouvement de l’art afro-cubain combine l’influence africaine et la particularité culturelle cubaine. Cuba a su créer sa propre identité en se nourrissant de plusieurs civilisations et ethnies passées sur l’île. L’art afro-cubain représente un art libre, joyeux et positif. Les couleurs sont au cœur des tableaux des peintres cubains. À La Havane ou dans d’autres villes, vous pourrez apercevoir des galeries qui commercialisent des œuvres afro-cubaines, souvent réalisées par le biais de l’art naïf. Les expositions sont également un moyen d’explorer ce mouvement artistique. Le festival Bayamo à Toulon, en septembre 2019 a mis l’artiste-peintre afro-cubaine Aconcha à l’honneur. Elle a fait découvrir ses œuvres pendant deux mois à la Villa Tamaris et a fait rayonner l’art afro-cubain en France. Les galeries d’art en ligne offrent la possibilité d’admirer et d’acheter de nombreuses œuvres afro-cubaines ; observez ce qui vous plaît et dénichez le tableau qui vous transporte. Vous ne disposez pas d’un gros budget ? Optez pour une reproduction ; le prix sera plus abordable. Les reproductions de tableaux s’avèrent une alternative idéale pour décorer son intérieur avec une pièce d’art à moindre coût.

L’art afro-cubain raconte l’histoire et le passé de Cuba ; il révèle une rencontre entre des peuples, des chemins qui se sont croisés et qui ont formé un extraordinaire métissage. L’expression artistique sous toutes ses formes a été un moyen de lutter contre l’esclavagisme, l’impérialisme ou l’autoritarisme. Depuis toujours, les Cubains mettent la musique, la danse et la peinture au cœur de leur vie. L’art permet de s’évader et d’oublier un instant les difficultés de la réalité quotidienne. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Price Based Country test mode enabled for testing France. You should do tests on private browsing mode. Browse in private with Firefox, Chrome and Safari